aerolift

L'expérience

Concepteur matériel de manutention

Otto Von GUERICK, physicien allemand et bourgmestre de Magdebourg (1602 - 1686) inventa en 1650 une machine pneumatique pour faire le vide et mit en évidence la pression atmosphérique grâce à l'expérience des hémisphères de Magdebourg. Il s'agit de deux hémisphères creux en laiton qui peuvent s'appliquer l'un contre l'autre de façon hermétique et dont l'un porte un robinet sur lequel vient se visser une pompe à vide. En faisant le vide à l'intérieur de l'ensemble de ces 2 hémisphères, il a constaté qu'il était très difficile de les séparer. Il en a ainsi conclu que la pression atmosphérique s'exerçait de toute part.


Un peu d'histoire

 

En 1657 Otto Von GUERICK a époustouflé la communauté scientifique avec ses 2 hémisphères de 119 cm de diamètre à l'intérieur desquels il a fait le vide, et qui ont nécessité la force de deux attelages de 12 chevaux chacun (un de chaque côté) avant de parvenir à les séparer, plaqués l’un contre l’autre par une pression de plus de 11 tonnes d’air.

Depuis cette date, son expérience est restée célèbre sous le nom de l'expérience des hémisphères de Magdebourg.

C'est en partant de ce principe que fonctionnent aujourd'hui les appareils de manutention par le vide AEROLIFT.

La théorie

 

L'explication de ce phénomène fait appel à la théorie cinétique des gaz, développée au XIXème siècle par James MAXWELL et Ludwig BOLTZMAN, mais dont les bases ont été jetées vers 1740 par Daniel Bernoulli.

Cette théorie repose sur le fait que les molécules d'air sont animées de mouvements erratiques et incessants.

Plusieurs milliards de fois par seconde, elles s'entrechoquent et rebondissent les unes sur les autres.

Selon la théorie cinétique des gaz, la pression que l'air exerce sur une ventouse placée sur une charge résulte de ces innombrables chocs des molécules d'air sur cette ventouse.